Les exercices physiques et les alimentations saines maintiennent une personne en bonne santé, pareillement pour les chiens. Ces canidés, quelles que soient leur taille et leur race, ont besoin de dépenser leurs énergies. L’idéal est de pratiquer des sports en compagnie de son animal pour l’entraîner mais également pour passer plus de temps avec lui. Ces moments doivent être chéris par le propriétaire afin de renforcer davantage les liens existant entre ce binôme. Les activités sportives destinées aux chiens sont nombreuses et se basent sur la complicité, l’obéissance et le jeu. Toutefois, dans la majorité des cas, les petits chiens et les chiennes qui ont des portées ne doivent pas faire des exercices physiques trop intenses. Découvrez quelles sont ces disciplines ludiques à faire avec son animal de compagnie.

L’agility

Les croquettes pour chien apportent les nutriments dont ces animaux ont besoin pour grandir et être en bonne santé. Quels que soient les races et leur régime alimentaire, le sport est indispensable pour tous les sujets, surtout pour les chiens adultes. Dans cette optique, l’agility est l’activité par excellence à programmer pour son animal, surtout pour les plus dynamiques qui ont besoin de dépenser leur énergie. Un parcours est préparé et des obstacles sont installés tout au long de cette piste. Le chien doit passer par ce circuit en suivant les recommandations de son maître. L’idéal est de chronométrer le record du chien, notamment lorsque la participation à des concours est envisagée. Les objets à prévoir pour pouvoir créer ce parcours et l’entraîner sont des passerelles, des slaloms et des pneus destinés à cet effet. Néanmoins, ces accessoires ne suffisent pas puisque cette discipline s’appuie également sur le respect des indications du maître-chien.

De ce fait, le propriétaire doit connaître les bases en matière d’éducation canine. En plus de faire travailler le corps de l’animal, ce sport favorise aussi la communication et la complicité entre lui et son maître. Ses facultés sont développées et ses capacités d’écoute et d’obéissance augmentent. Généralement, les propriétaires intègrent les clubs puisque l’apprentissage est plus pratique, mais une telle adhésion n’est pas obligatoire puisqu’il est possible de créer son propre parcours lorsque l’espace extérieur disponible le permet.

Le canicross

Discipline recommandée à tout chien sportif, le canicross se définit comme une course à faire avec son animal. Ce dernier doit être fixé à son maître, au niveau de la ceinture. Le harnais et la laisse utilisés pour cette activité doivent convenir à la puissance du chien. Au début des entraînements, une petite distance peut suffire, mais au fur et à mesure, le binôme peut progresser et parcourir des kilomètres. Les personnes qui préfèrent les autres disciplines comme la randonnée, la marche ou le vélo peuvent également le faire avec leur chien. Comme pour l’agility, le canicross peut également faire l’objet d’une compétition, mais les maîtres ne sont pas obligés de concourir. Ils peuvent le pratiquer juste pour le plaisir et pour être avec leur compagnon. Justement à propos des concours, des compétitions ont lieu chaque année et font confronter les meilleurs dans ce domaine.

Le flyball

Sport d’équipe s’apparentant au relai, le flyball est un parcours d’obstacles. Le chien passe par un circuit droit et saute les haies pour arriver au bout de la piste. Une fois sur place, il doit appuyer sur un flybox qui va lancer une balle. L’animal doit la rattraper au vol et la ramener à son maître en parcourant le même chemin, mais dans le sens inverse. Cette discipline augmente la faculté du chien en lui faisant travailler sa vivacité, sa synchronisation et sa dextérité.

Le ring

Cette discipline très sportive et rigoureuse n’est pas pour toutes les races, elle est surtout indiquée aux chiens de défense et aux bergers. En plus d’être costauds, les animaux qui pratiquent le ring doivent avoir un esprit équilibré et faire preuve d’obéissance, sans quoi les indications de leur maître ne sont pas suivies. Effectivement, des parties de mordant sont incluses dans cette discipline, raison pour laquelle tous les chiens ne sont pas habilités à faire ce sport. Cette activité leur permet d’être dressés et de dépenser leur énergie pour avoir la forme et la santé. Le maître ou le conducteur (la personne qui les dirige durant la séance ou les épreuves) doit asseoir son autorité pour que l’animal respecte ses recommandations. Les propriétaires qui désirent apprendre à leur chien la défense, l’obéissance et les exercices de saut peuvent les entraîner au ring et intégrer les clubs.

Dans le cas où l’objectif serait de participer à des compétitions, certaines conditions doivent être respectées. L’inscription au LOF (Livre des Origines Français) et l’obtention du CSAU (certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation) sont obligatoires. Les maîtres qui souhaitent que leur chien évolue dans ce domaine doivent faire en sorte que leur animal détienne une licence CUN-CBG ((commission d’utilisation chiens de berger et de garde).