Vous établissez des records avec vos pieds tous les jours. Mais cela a des conséquences, les pieds démangent, brûlent, enflent. La plupart d’entre vous en savent trop peu sur ses pieds et attendent trop d’eux. Des heures passées debout et assis, à marcher sur des sols plats et durs, à courir avec des chaussures trop serrées. Les chaussures à talons hauts et pointues font de la semelle de la chaussure une pente glissante. Les orteils sont écrasés, des callosités et des cors se forment, des orteils en marteau et des oignons se développent. La circulation sanguine s’aggrave, ce qui entraîne des varices.

Bonnes chaussures, mauvaises chaussures

Toutes les chaussures dans lesquelles les pieds n’ont pas une bonne tenue. En effet, elles ne soutiennent pas le pied, ne lui donnent pas la possibilité de rouler et dans lesquelles la zone du ballon est trop étroite. Elles ne sont pas bonnes pour les pieds et restreignent également la fonction veineuse et la circulation sanguine. Si vous portez des chaussures de soirée à talons, ce n’est pas un problème, mais les veines sont endommagées de façon permanente. Cela vaut également pour les pantoufles. Cependant, il ne faut pas oublier une bonne posture pour l’effet de charge. Si vous marchez de travers, vous mettez une pression supplémentaire sur les veines. Les chaussures et les bas ne doivent jamais non plus contracter ou pincer les jambes, car toute constriction serrée au niveau des mollets, des chevilles et des pieds entraîne une congestion sanguine dans les veines. Le résultat est que le fluide est pressé des vaisseaux dans le tissu. Cela peut entraîner un œdème veineux.

Talons hauts : mauvais talons

Les chaussures plates permettent au pied de mieux rouler, ce qui améliore la fonction de la pompe musculaire du mollet. Les chaussures à talons hauts ne doivent donc être portées que dans des cas exceptionnels. Parce que chaque talon n’est pas naturel, est malsain. Si vous vous tenez debout dans une position droite et naturelle, environ 90 % de votre poids est réparti sur l’os du talon, qui est très solide, et 10 % sur la balle et les orteils. Avec les talons hauts, il y a un déplacement du poids sur la plante des pieds.

Les talons hauts transforment chaque chaussure en un toboggan. Les orteils sont serrés dans l’orteil serré et pliés vers le haut de façon anormale. Les muscles se contractent et se cramponnent. Les muscles importants des orteils sont fixés dans une position étendue. L’articulation du talon fléchit latéralement et se raidit en même temps contre la flexion naturelle. Le pelvis s’incline vers l’avant, forçant la colonne vertébrale à s’enfoncer dans le creux du dos, ne permettant plus à la tête de porter librement. Les conséquences possibles sont l’arthrose des articulations du pied, du genou et de la hanche. À quelques exceptions près, les troubles veineux ont également pour cause la flexion du pied vers l’intérieur. Comme seule une petite partie de l’activité musculaire est exercée dans le pied, les muscles intérieurs des jambes restent aussi largement non entraînés lors de la marche. La pression musculaire sur le système veineux échoue, ce qui entraîne une congestion. Les veines ne sont plus soulagées. C’est le début des varices.

Faites attention à quelques points lorsque vous achetez des chaussures

–        La joie de courir

Pour la plupart des gens, elle n’existe pas. Chaque marche, chaque type de marche ou de course est trop douloureux et ardu pour eux. Et pourtant, le mouvement est la meilleure thérapie, la course à pied, par exemple. Il est possible de courir sans grand effort, à tout moment et presque partout. Mais, mettez-vous sur la voie lentement et prudemment. Pour les débutants, il est préférable de courir pendant une à deux minutes, puis de marcher librement pendant deux minutes, de courir à nouveau. Le corps doit d’abord s’habituer à nouveau au mouvement. Augmentez lentement le temps de fonctionnement.

–        Ne pas négliger que les pieds font un travail lourd tous les jours

Un quart de tous les os appartiennent aux pieds. Chaque pied est composé de 28 os, 114 ligaments et 20 muscles. Les talons seuls portent la moitié du poids de corps, chaque boule de pied un quart. Même une personne non sportive marche sur le sol avec ses pieds environ dix millions de fois dans sa vie. Pourtant, vous ne trouverez dans aucun centre de remise en forme un appareil qui fasse quelque chose de bon pour vos pieds en particulier. Il n’y a guère de gens qui puissent penser à faire quelque chose de bien pour leurs pieds. Ce n’est que lorsqu’ils sont blessés ou malades que vous leur prêtez attention.

–        Beaucoup de pieds malades

Une personne sur quatre souffre généralement d’une faiblesse veineuse dans les jambes avec le risque de varices, de jambes gonflées et ouvertes. De nombreuses voies nerveuses se terminent à la plante des pieds. Ceux qui prennent soin de leurs pieds font donc quelque chose pour l’ensemble de l’organisme. En revanche, si vous négligez vos pieds, vous nuisez à tout votre corps. Les pieds endommagés ne font pas qu’entraver le mouvement, ils peuvent aussi causer des douleurs aux genoux et au dos. La colonne vertébrale est mal chargée, le cœur et la circulation sont affectés. Les pieds malades peuvent même provoquer des maux de tête. Et il n’est pas du tout compliqué de faire quelque chose de bien pour ses pieds. Il est important de marcher les pieds nus aussi souvent que possible. Chaque pas sans chaussures ni bas masse la semelle et alimente ainsi de manière optimale les muscles du pied en sang. Si vous avez tendance à avoir des varices, vous devez consulter un spécialiste des veines (phlébologue) à un stade précoce.